Photo Set
I’ll be the princess

(via timeerasingyou)

Source : timeerasingyou
Photo
Photo Set
Photo

(via oh-woah)

Photo Set
Photo Set
Photo Set
“I’m tough, I’m ambitious, and I know exactly what I want. If that makes me a bitch, okay.” - Favorite female-led/feministic non-romantic comedies (inspired by this x)

(via natallie-dormer)

Source : iheart-stonefield
Photo Set

Love you Lea <3

(via ohmysaku)

Source : lea-michele
Photo

visitheworld:

View on the entrance gate of the castle of Groot-Bijgaarden, near Brussels, Belgium (by ixtussy).

(via loveandaquestion)

Source : flickr.com
Photo
lascenaritheque:

PV de Martin Combeferre, 18 ans, célibataire (avec Luke Treadaway)
Métier&#160;: Elève de Troisième cycle, huitième année, tour de nacre de l’écurie Hestia, chez Beauxbâtons
Caractère : Drôle, loufoque, logique, organisé, joueur, moqueur, maniaque, intelligent, stratégique, calculateur, mauvais menteur, généreux, réconfortant, amical, naïf, dépendant, pot de colle et influençable
Histoire : Martin grandit dans une famille nombreuse. Il est l’enfant du milieu. Celui qu’on oublie toujours, celui auquel on ne fait pas attention, celui qui doit se débrouiller tout seul. Il vit dans l’ombre de ses frères, puissants sorciers éloquents qui sont répartis chez Zeus et Athéna et destinés à de grandes carrières et doit s’occuper de ses petites soeurs qui, il faut bien le dire, le martyrisent, l’obligeant à jouer à la dinette jusqu’à pas d’heure. Il vit son départ pour l’académie comme une libération. Son sens de l’organisation n’a échappé à personne, d’où sa répartition chez les hestia. Enfin une maison en ordre, enfin un environnement propre où le sol n’est pas recouvert de vêtements sales ou de jouets. Martin se sent chez les Hestia comme chez lui. Il participe aux tournois d’échecs sorciers, devient un élève presque modèle (rien à faire, il déteste la botanique) et se fait de proches amis assez rapidement. Il vivra très mal l’occupation de Beauxbâtons par l’organisation secrète en 2056, il vivra également très mal la guerre qui s’en est suivie et qui l’a traumatisé. Ca fait plusieurs mois qu’il ne dort que deux heures par nuit, incapable de fermer l’oeil sans faire de violents cauchemars. Obstiné, il refuse l’aide des psychomages, bien décidé à vaincre seul. A présent que l’ordre est revenu à Beauxbâtons, il s’y sent mieux, mais il a toujours du mal à dormir, de peur qu’un nouvel attentat ne prenne place.
Liens&#160;: - Victor L. Joly (libre) : On peut clairement dire que Victor et Martin sont comme des frères. Même s’il leur arrive de se chamailler pour un rien, ils finissent toujours par se retrouver ensemble, sur leur banc favori dans les jardins de Beauxbâtons. Ils ont traversé beaucoup de choses ensemble, et la guerre en fait partie. Depuis la bataille de beauxbâtons en mai 2056, quelque chose a changé. Martin, traumatisé par la guerre, est devenu plus sombre, plus pessimiste. Victor, au contraire, a toujours juré de se battre pour la liberté jusqu’au bout et son idéalisme le porte encore. Ils ne se comprennent plus. Martin ne comprend pas pourquoi Victor cherche tend à faire la révolution et à évincer La République de Beauxbâtons alors que pour la première fois depuis longtemps, tout est calme et en ordre. Victor, lui, ne comprend pas la passivité de son ami et essaye de le convaincre de rejoindre sa cause - Aurore M. Boissier (présente) : Martin n’aurait jamais cru qu’il aurait pu se lier d’amitié avec la jeune Hypnos. Non, jamais. Elle est si.. Bordélique, endormie, tête en l’air. Pourtant, elle était là, l’autre nuit, quand il ne dormait pas et qu’il errait dans les couloirs. Elle n’avait rien dit, même si son devoir d’Élite lui obligeait d’intervenir. Non, elle n’avait rien dit parce qu’elle sait. Elle sait l’injustice qui les frappe, mais elle ne peut rien y faire. Sauf être là, petit fantôme dans ses nuits d’insomnie, à hanter ses pensées et son coeur comme elle hante les corridors.
Lien du PV : http://www.vulnera-samento.com/t11826-ecurie-hestia
Quelques mots sur ce forum : La Boite de Pandore est détruite. Les sœurs ont été réunies, mais leurs protecteurs également. Les résistants ont perdu. Dans la nuit du 31 janvier au 1er février, la magie s’est éteinte. Perdue. Et les Ténèbres se sont abattus sur le monde. La magie s’en est allée. Et l’espoir, aussi. Le monde magique avait déjà fait face à une crise économique sans précédent. Une guerre civile qui avait provoqué des milliers de morts. Les sorciers pensaient s’en être sortis. Ils pensaient que la coopération avec les Gobelins, permettrait à leur économie de repartir dans le cercle vertueux de la croissance. Ils pensaient que l’Organisation Vulnera Samento les protégerait de la mort et du chaos. Ils pensaient qu’une ère de paix s’était amorcée, et que rien ne viendrait plus les menacer. Ils pensaient être libres. Ils pensaient qu’enfin, le monde magique leur appartenait. Et pourtant, la magie s’en était allée. Disparue. Envolée. Après six mois d’Apocalypse, de dérèglements, et d’espoir, les sorciers avaient perdu leurs pouvoirs. Leur essence. Les déflagrations des sortilèges laissèrent place aux combats à mains nues, à Durmstrang, et la guerre civile se joua dans sa dernière bataille. Poudlard et Beauxbâtons ressemblaient à des châteaux hantés à qui on aurait ôté toute vie humaine. Quant à la capitale, elle semblait en proie au chaos le plus total suite à l’explosion de la Boite de Pandore. L’épicentre du bouleversement. Le premier lieu à avoir été touché. Le premier lieu à s’être effondré. Mais le premier à s’en être relevé. Il n’avait pas prévu cela. Il ne pensait pas réussir de cette manière. Pas aussi vite. Pas dans ces conditions. Pourtant, le ministre Thadéus Pritchard s’apprêtait à mettre son plan à exécution. La magie reviendrait. Elle apporterait le pouvoir, et le contrôle. La République était en marche.
Ouvert depuis près de deux ans, le forum demande au moins 15 lignes par RP

lascenaritheque:

PV de Martin Combeferre, 18 ans, célibataire (avec Luke Treadaway)

Métier : Elève de Troisième cycle, huitième année, tour de nacre de l’écurie Hestia, chez Beauxbâtons

Caractère : Drôle, loufoque, logique, organisé, joueur, moqueur, maniaque, intelligent, stratégique, calculateur, mauvais menteur, généreux, réconfortant, amical, naïf, dépendant, pot de colle et influençable

Histoire : Martin grandit dans une famille nombreuse. Il est l’enfant du milieu. Celui qu’on oublie toujours, celui auquel on ne fait pas attention, celui qui doit se débrouiller tout seul. Il vit dans l’ombre de ses frères, puissants sorciers éloquents qui sont répartis chez Zeus et Athéna et destinés à de grandes carrières et doit s’occuper de ses petites soeurs qui, il faut bien le dire, le martyrisent, l’obligeant à jouer à la dinette jusqu’à pas d’heure. Il vit son départ pour l’académie comme une libération. Son sens de l’organisation n’a échappé à personne, d’où sa répartition chez les hestia. Enfin une maison en ordre, enfin un environnement propre où le sol n’est pas recouvert de vêtements sales ou de jouets. Martin se sent chez les Hestia comme chez lui. Il participe aux tournois d’échecs sorciers, devient un élève presque modèle (rien à faire, il déteste la botanique) et se fait de proches amis assez rapidement. Il vivra très mal l’occupation de Beauxbâtons par l’organisation secrète en 2056, il vivra également très mal la guerre qui s’en est suivie et qui l’a traumatisé. Ca fait plusieurs mois qu’il ne dort que deux heures par nuit, incapable de fermer l’oeil sans faire de violents cauchemars. Obstiné, il refuse l’aide des psychomages, bien décidé à vaincre seul. A présent que l’ordre est revenu à Beauxbâtons, il s’y sent mieux, mais il a toujours du mal à dormir, de peur qu’un nouvel attentat ne prenne place.

Liens :
- Victor L. Joly (libre) : On peut clairement dire que Victor et Martin sont comme des frères. Même s’il leur arrive de se chamailler pour un rien, ils finissent toujours par se retrouver ensemble, sur leur banc favori dans les jardins de Beauxbâtons. Ils ont traversé beaucoup de choses ensemble, et la guerre en fait partie. Depuis la bataille de beauxbâtons en mai 2056, quelque chose a changé. Martin, traumatisé par la guerre, est devenu plus sombre, plus pessimiste. Victor, au contraire, a toujours juré de se battre pour la liberté jusqu’au bout et son idéalisme le porte encore. Ils ne se comprennent plus. Martin ne comprend pas pourquoi Victor cherche tend à faire la révolution et à évincer La République de Beauxbâtons alors que pour la première fois depuis longtemps, tout est calme et en ordre. Victor, lui, ne comprend pas la passivité de son ami et essaye de le convaincre de rejoindre sa cause
- Aurore M. Boissier (présente) : Martin n’aurait jamais cru qu’il aurait pu se lier d’amitié avec la jeune Hypnos. Non, jamais. Elle est si.. Bordélique, endormie, tête en l’air. Pourtant, elle était là, l’autre nuit, quand il ne dormait pas et qu’il errait dans les couloirs. Elle n’avait rien dit, même si son devoir d’Élite lui obligeait d’intervenir. Non, elle n’avait rien dit parce qu’elle sait. Elle sait l’injustice qui les frappe, mais elle ne peut rien y faire. Sauf être là, petit fantôme dans ses nuits d’insomnie, à hanter ses pensées et son coeur comme elle hante les corridors.

Lien du PV : http://www.vulnera-samento.com/t11826-ecurie-hestia

Quelques mots sur ce forum : La Boite de Pandore est détruite. Les sœurs ont été réunies, mais leurs protecteurs également. Les résistants ont perdu. Dans la nuit du 31 janvier au 1er février, la magie s’est éteinte. Perdue. Et les Ténèbres se sont abattus sur le monde. La magie s’en est allée. Et l’espoir, aussi. Le monde magique avait déjà fait face à une crise économique sans précédent. Une guerre civile qui avait provoqué des milliers de morts. Les sorciers pensaient s’en être sortis. Ils pensaient que la coopération avec les Gobelins, permettrait à leur économie de repartir dans le cercle vertueux de la croissance. Ils pensaient que l’Organisation Vulnera Samento les protégerait de la mort et du chaos. Ils pensaient qu’une ère de paix s’était amorcée, et que rien ne viendrait plus les menacer. Ils pensaient être libres. Ils pensaient qu’enfin, le monde magique leur appartenait. Et pourtant, la magie s’en était allée. Disparue. Envolée. Après six mois d’Apocalypse, de dérèglements, et d’espoir, les sorciers avaient perdu leurs pouvoirs. Leur essence. Les déflagrations des sortilèges laissèrent place aux combats à mains nues, à Durmstrang, et la guerre civile se joua dans sa dernière bataille. Poudlard et Beauxbâtons ressemblaient à des châteaux hantés à qui on aurait ôté toute vie humaine. Quant à la capitale, elle semblait en proie au chaos le plus total suite à l’explosion de la Boite de Pandore. L’épicentre du bouleversement. Le premier lieu à avoir été touché. Le premier lieu à s’être effondré. Mais le premier à s’en être relevé. Il n’avait pas prévu cela. Il ne pensait pas réussir de cette manière. Pas aussi vite. Pas dans ces conditions. Pourtant, le ministre Thadéus Pritchard s’apprêtait à mettre son plan à exécution. La magie reviendrait. Elle apporterait le pouvoir, et le contrôle. La République était en marche.

Ouvert depuis près de deux ans, le forum demande au moins 15 lignes par RP

Source : lascenaritheque